Biographie

Nikita Manokhin. Contemporary impressionist artist.

Nikita Manokhin : « Je choisis l’impressionnisme parce que pour moi ce style représente la liberté et l’émotion. La liberté d’expression artistique, de technique qu’on utilise, et aussi la possibilité de transmettre ses émotions par la peinture. J’ai toujours besoin d’une base réelle pour mon travail, que ce soit un paysage, une photo ou un visage. Mais dans mes oeuvres, j’exprime aussi mes propres sentiments et émotions envers cette réalité qui m’inspire. Je n’invente pas de choses, mais je transmets ma perception individuelle de choses existantes, des objets qui attirent mon attention. Chaque jour, j’aperçois beaucoup de scènes qui méritent d’être peintes. En outre, l’impressionnisme me permet d’exprimer les émotions que les conventions de la vie en société ne me permettent pas d’extérioriser. L’art me donne donc la liberté, mais aussi la possibilité de percevoir le monde dans toute sa richesse et de transmettre cette richesse par des oeuvres artistiques, en permettant d’en faire bénéficier aussi les spectateurs. »


11.04.1989 : Naissance à Marioupol, région de Donetsk, Ukraine.
2002-2005 : Études au lycée anglais.
2006-2011 : Études d’architecture à l’Académie Nationale d’Architecture et d’Ingénerie Civile de Donetsk.
2008 : Premières peintures à l’huile et premières expositions.
2011 : Premier prix du concours « Couleurs de charbon et de minerai » à Marioupol.
2012 : Projet particulier « Églises orthodoxes du Donbass ».
2014 : Déménagement à Kyïv suite à l’invasion russe du Donbass.
2015 : Commence à travailler en tant que professeur d’arts plastiques.
2016 : Déménagement en France, participation à de nombreuses expositions :

Mars 2016 : « Regards Croisés » à Strasbourg ;
Avril 2016 : « Regards Croisés » à Sarrebourg ;
Avril 2016 : « Regards Croisés » à Bouxwiller ;
Mai 2016 : « Clarté d’ailleurs » à Champagne-Vigny, en Charente ;
Septembre 2016 : « Solidarity For Ukraine » à Arlon, Belgique ;
Septembre 2016 : Paris, la mairie du 6e arr., exposition personnelle dans le cadre d’une réception ;
Septembre 2016 : « Impressionnisme ukrainien », exposition personnelle à Paris.
Octobre 2016 : « Impressionnisme ukrainien », exposition personnelle à Conflans-sur-Jarnisy, Lorraine.


Né dans une famille d’artistes, Nikita ne manifeste son intérêt envers l’art qu’à l’âge de 16 ans en commençant avec des portraits au crayon. Suivant les conseils de sa mère, l’artiste passe le concours artistique d’entrée de la faculté d’architecture pour ses études. A l’université, il rencontre un artiste établi, chef de l’Union des Artistes de la région, Anatoliy Dereza. Avec l’aide de cet artiste, Nikita commence à peindre, en plein air comme au studio, et fait ses premières expositions.

Sa carrière artistique commence par un cycle d’une trentaine d’oeuvres créées à l’été 2009. Ce cycle contenait surtout des paysages champêtres, des vues de rivière, des couchers de soleil. En automne 2009 Nikita commence à s’exposer avec des artistes établis de sa ville natale, Marioupol. Il continue cette pratique jusqu’à son déménagement à Kiev. Le prochain cycle d’oeuvres créé en 2011-2012 était consacré aux rues étroites de petites villes européennes aux couleurs brillantes du sud. Parallèlement l’artiste travaille sur un projet particulier, « Donbass Orthodoxe », une commande consacrée aux églises de la région.

L’invasion russe de l’Ukraine en 2014 perturbe les plans artistiques de Nikita, il est obligé de quitter soudainement sa ville natale et déménager à Kiev. Là-bas, il trouve un emploi en tant que professeur de dessin et de peinture au studio privé, travail qu’il continué jusqu’à son déménagement en France. En 2015, l’artiste créée un cycle d’oeuvres consacrées à l’Ukraine afin de montrer son pays en France, ce qu’il réalise au printemps 2016.

Aujourd’hui Nikita continue à s’exposer en France et travaille sur de nombreux sujets. Il a pour but de se consacrer à la peinture et de développer encore plus sa compétence artistique. Ses oeuvres se trouvent dans des collections privées en France, en Ukraine, en Russie, en Allemagne, en Pologne, en Suisse et aux États-Unis.


Interview pour Ukraine Crisis Media Center (septembre 2016)


ArtQuid